jeu. Juil 18th, 2019

Bénin # Cameroun : Homéky, de Chacus et Francis Gbian aux anges, les impressions des acteurs

Les joueurs ne sont pas les seuls satisfaits de cette historique qualification pour les huitièmes de finales d’une phase finale de Coupe d’Afrique des nations de football (Can), mardi 2 juillet 2019, au stade de Ismaïlia. Juste après le match Bénin # Cameroun, les responsables se sont adressés aux joueurs.
Oswald Homéky, Ministre du Tourisme, de la culture et des sports : << Je viens vous transmettre les félicitations du président de la république, de son épouse, de l’ensemble du gouvernement béninois et bien évidemment, des 11 millions de Béninois. Aujourd’hui, vous avez guéri des gens qui étaient malades. Vous avez fait plaisir à des jeunes et je veux vous dire merci du fond du cœur. Honnêtement, on a montré qu’on n’était pas là pour s’amuser. On a montré qu’on n’était pas qualifié par hasard, que c’est nous qui avions joué. Et même si on a eu cette petite parenthèse contre la Guinée Bissau où tout le monde a douté de nous, on a trouvé la force mentale de se relever et de faire un beau match. Ce que vous avez  fait est simplement magique. Nous sommes au second tour de la Can et c’est la première fois que ça arrive dans l’histoire du Bénin depuis 1960. Depuis 59 ans (bientôt) que le Bénin est indépendant, c’est la première fois qu’on passe au premier tour. Et on l’a fait dans quelle poule ? Dans la poule du Cameroun, du Ghana et de la Guinée Bissau. Pour qui connait le football africain, ce groupe n’est pas de la rigolade. Je veux vous dire, parce que vous avez fait ça, ce n’est pas en termes de  primes qu’on va vous récompenser. Vous avez droit à vos primes (c’est normal). Mais le stade qu’on va construire, on mettra les photos de chacun de vous là. Pour que, les jeunes qui vont venir après, sachent qu’il y a des gens qui ont écrit l’histoire. Et que, plus jamais, le Bénin ne fasse une Can sans passer le premier tour. Nous avons écrit la première page. Nous allons écrire la deuxième page et elle est écrite ce soir. Nous sommes au second tour.>>
Mathurin de Chacus, Président de la Fédération béninoise de football : « Je suis très heureux. Le peuple béninois m’a confié une mission : celle du renouveau du football béninois. C’est ce que je suis en train de faire avec trous les membres du Comité exécutif. Je remercie le Chef de l’Etat, Patrice Athanase Guillaume Talon et le Ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky pour tout leur soutien. Nous allons continuer les réformes pour monter que le Bénin unit peut aller très loin. »
Francis Koto Gbian, 1er vice-président de la Fbf : « Des impressions de satisfaction et d’encouragement. Je me sens réconforté par rapport au travail qui se fait à la Fédération. Nous sommes très contents pour cette historique qualification que le Bénin cherchait depuis l’indépendance. C’est à mettre à l’actif de tous les béninois pour leur soutien, de l’encadrement technique pour le travail et aussi des joueurs pour leur détermination. »
Pierre Hinvi, Directeur sportif de Réal sport de Parakou : << Nous devons d’abord remercier le Seigneur tout puissant qui a pu garder l’équipe, le staff technique et nous responsables de clubs sans oublier les supporters en bonne santé pour que, nous puissions communier et mettre nos prières ensemble pour en arriver à ce niveau. Vous avez constaté, depuis un certain moment, tout a changé au niveau du football béninois. Et c’est la concrétisation aujourd’hui. Qu’on ne veut ou non, tout ça a été préparé. L’équipe béninoise est sortie de cette poule sans défaite après trois matches nuls contre quelles équipes ?  Je veux nommer le Ghana, je veux nommer le champion d’Afrique en titre qui est le Cameroun contre lequel le Bénin vient de faire un match formidable, a réduit en néant l’attaque camerounaise. Ce n’est pas permis à toutes les équipes. Je vois d’où nous sommes venus et désormais nous pouvons compter sur eux. Même s’il y a quelques postes où on doit parler aux joueurs. On ne peut pas les remplacer mais on peut continuer par leur parler, par les repositionner avec le ballon ou sans le ballon, histoire que nous allions plus loin. Nous devons rencontrer le Maroc. Je crois qu’à partir de maintenant, le Maroc va commencer par s’entraîner autrement. Parce que, désormais, le Bénin a été révélé comme le Chef de l’Etat a souhaité sur le plan footballistique. La vitrine est maintenant propre et nous devons continuer par parler de nous dans cette Can.>>
Casimir Sossou, président de Dadjè Fc : << Satisfaction et joie. Parce que, Dieu nous a permis aujourd’hui d’écrire une belle page de l’histoire du football béninois. Je dis félicitations au Chef de l’Etat, au ministre Homeky, au Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot). Mes félicitations à l’entraineur Michel Dussuyer et aux joueurs sans oublier les supporters qui ont massivement joué leur partition sur les trois matches. L’animation a été continuelle. Bravo au peuple béninois.>>
De Ismaïlia, Pérez Lekotan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *