jeu. Juil 18th, 2019

Bénin # Maroc : Poté, Mounié, Adenon, Adéoti, Jodel et Adilèhou s’expriment

Passé l’euphorie de l’historique qualification des Écureuils pour les huitièmes de finale de la Can Égypte 2019. Place au match contre le Maroc au Caire. Les Écureuils seront en jaune et vont défier l’historie encore une fois, ce vendredi 5 juillet 2019. Poté, Mounié, Adenon, Adéoti et Moïse Adilèhou pensent que rien n’est impossible. Ils croient en eux-mêmes. Lisez…
Michaël Poté : « Le Maroc, oui le Maroc… Nous allons jouer le même ballon sur le terrain, ils seront 11, nous serons 11 aussi. J’ai un ami dans l’équipe du Maroc. Ça va être un très beau match pour les fans et je pense que nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour ne pas décevoir les supporteurs. Mais, comme je le dis, c’est un bonus. Ce n’est pas finit pour le Bénin, nous allons continuer. »
Khaled Adénon : « Nous allons bien nous préparer pour croiser le Maroc au Caire lors de ces huitièmes de finales et essayer de passer ce tour qui s’annonce compliqué pour nous mais pas impossible. Le Maroc, une grande et une bonne équipe de l’Afrique qui a de bons joueurs comme le Cameroun, le Ghana, l’Algérie et autres, mais dans le football rien n’est impossible. Nous allons pousser et aller à leur conquête au Caire. »
David Kiki : « Nous savons ce que nous sommes venus faire. Nous allons encore tout donner face au Maroc ce vendredi. Nous avons tenu contre le champion d’Afrique en titre, nous ferons de même face au Maroc nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. C’est un match à élimination directe. Alors, on va l’aborder avec plus de concentration et de détermination. Car, nous n’avions pas droit à l’erreur. Nous avions déjà démontré que nous étions capables de marquer des buts. Certes, ils sont solides défensivement mais nous avions nos atouts aussi et on verra avec le staff comment les déjouer. »
Jordan Adéoti : « Contre le Maroc ça va être compliqué, mais nous allons tout faire pour passer. En tout cas, nous croyons en nous-mêmes et avec notre solidarité, nous sommes capables de faire de belles choses. »
Steve Mounié : «On a la chance de pouvoir rêver encore plus. Tout peut arriver en huitième de finale. C’est un match à élimination directe. Tout peut arriver et c’est à nous de faire le bon match. On a réussi à faire de très bon match face au Ghana, face au Cameroun qui sont de très bonnes nations de football. Ça prouve qu’on est une équipe solide capable de titiller le Maroc.»
Moïse Adilèhou : « Très bien en forme à la veille de ce match. Nous sommes en pleine confiance. Nous allons jouer relâchés, car nous n’avions rien à perdre face au Maroc.»
Jodel Dossou :  » On va aborder ce match avec beaucoup de sérieux, car on sait qu’on joue encore un gros morceau d’Afrique. D’abord, nous allons bien analyser cette équipe du Maroc et trouver leur point faible et jouer là dessus. Nous savons que ce sera plus dur que celui du Cameron, mais avec tout le groupe, nous allons nous battre pour y arriver. Nous y croyons, car c’est la force d’un groupe. Le sélectionneur national et le staff technique nous donneront les armes pour mieux nous en sortir. On va y croire jusqu’au au bout et ne rien lâcher afin de rendre nos familles et le peuple béninois plus fiers de nous. Nous comptons sur notre douzième homme qui ne cesse de nous motiver avec leurs chants et surtout la fanfare pour une belle communion entre nous. On se battra jusqu’au bout pour le drapeau, notre patrimoine commun. « 
De Ismaïlia, Pérez Lekotan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *