jeu. Juil 18th, 2019

De petits poucets prétendent au carré d’as 

Personne ne vendait chère la peau des Écureuils à cette 32è Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule au pied des Pyramides en Égypte mais, au fil des jours, les poulains de Michel Dussuyer étonnent. Depuis la phase d’écrémage  où, ghanéens et camerounais n’ont pu battre  le ‘’donneur de points’’ habituel, tous les yeux sont désormais braqués  sur cette équipe  qui rêve désormais des demi-finales  après leur exploit historique face au Maroc.
Désormais, les Écureuils font partie des huit meilleures équipes du continent noir après avoir éliminé le Maroc,  l’un des favoris au titre de la compétition. Vendredi dernier, l’écho de cet  exploit a fait le tour de la planète car, sur l’échiquier continental, le Bénin ne figurait pas parmi les grandes nations du football. Pire, c’est après cette victoire que certains ont su, après une longue recherche dans Google que le Bénin se situe en Afrique de l’Ouest, à côté du Nigeria.
Les demi-finales dans le viseur 
Pour y arriver, il va falloir écarter les derniers lions présents dans la compétition, les Lions de la Téranga. Mais, après  avoir  affronté et tenu tête aux  Black stars, aux  Lions Indomptables puis éliminé  les Lions de l’Atlas en huitième, les Écureuils sont désormais dans la peau de prétendants au carré d’as de cette CAN. Pourquoi pas ? affirment les joueurs qui vivent les plus beaux moments de leur  carrière qui peut-être ne reviendra jamais. Autant donc en profiter surtout que la pression est du côté  de  leurs adversaires qui ont à cœur de faire respecter leur statut de favori. A l’opposé, tout ce qui arrive à Sessegnon et ses coéquipiers après la phase des poules n’est que bonus. Mieux, après le scénario surréaliste des huitièmes de finale face au Maroc avec un ‘’arbitre gendarme’’ visiblement aux ordres, leur  mental  est au sommet des pyramides de Gizeh  et plus rien ne peut arrêter  cette machine qui tourne à plein régime. Avis aux sénégalais qui prennent déjà les Ecureuils de haut… Rendez-vous mercredi  soir pour cette affiche déséquilibrée sur le papier et inhabituelle des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations.
Ignace Natonnagnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *