dim. Août 25th, 2019

Début d’année chargée pour Julien Minavoa et le Comité national olympique et sportif du Bénin

L’année 2019 démarre en pompe au niveau du mouvement olympique africain zone3. En effet, plusieurs rendez-vous attendent les acteurs au plan national, régional, africain et international.
Ainsi, les 11, 12 et 13 février prochain aura lieu un workshops de l’Association des Comités nationaux olympiques de l’Afrique de la zone 3 (Acnoa / Zone 3). Il va se dérouler à Ouagadougou, sous la présidence du Béninois Julien Minavoa , président du Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnos-Ben), et va connaître la participation effective des présidents des Comités nationaux olympiques : du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, du Ghana, du Libéria, du Niger, du Nigeria et du Togo. L’invité de marque de cette rencontre au sommet de la Zone 3 est le tout nouveau Président de l’Association Continentale, l’Algérien Berraf Mustapha.
Le workshops qui se prépare minutieusement par son initiateur, Julien Minavoa a déjà fait l’objet d’une série de questionnaires adressés à toutes les parties prenantes pour renseignements à produire en retour en vue d’une synthèse devant s’inscrire dans la logique de « bilan 2018 et  perspectives 2019 ».
Il s’agira d’un atelier inclusif réunissant toutes les éminences grises du Mouvement Olympique de la Zone 3 de l’Acnoa. Il sera question de déceler les maux qui minent le fonctionnement du mouvement olympique et de brassage des expériences afin de construire des projets pour l’avenir. Les conclusions et les résolutions de ces assises seront versées aux débats, de la 54ème session du Comité exécutif de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) dont les travaux sont prévus à Rabat au Maroc, du 24 au 27 février 2019.
Mais avant son départ pour ces rendez-vous, le président Julien Minavoa va présider, ce mercredi 6 février 2019, la réunion du bureau exécutif du Cnos-Ben pour la validation de la nouvelle monture des statuts du Comité national olympique et sportif du Bénin qui a déjà reçu l’approbation provisoire du Comité international olympique (Cio) et qui devra être ratifiée par l’Assemblée Générale du CNO pour être renvoyé au Comité International Olympique avant approbation définitive.
Pérez Lekotan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *