mar. Mai 21st, 2019

Football / Éliminatoires Can 2019 : « Nous méritons qu’on parle de notre pays l’été prochain en Égypte » ; Désiré Sègbè Azankpo

Désiré Sègbè Azankpo qui évolue dans le Championnat Slovaque( la Fortuna Liga) avec son club, le FK Senica ne cesse de penser au match Bénin # Togo comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Can Égypte 2019. Dans une interview, l’attaquant Béninois Désiré Sègbè Azankpo, le joker du technicien Français Michel avoue que le match du 22 mars 2019 est décisif pour les Écureuils. Il évoque l’absence de Stéphane Sessegnon, de Michael Poté et de Session d’Almeida.
Benin sports.info : Désiré Sègbè Azankpo, le championnat slovaque est actuellement à la pause. Quel bilan faites-vous avec votre club à la mi-saison ?
Désiré Segbè Azankpo : Nous avons fait une moitié de saison moyenne, mais cela est dû à plein de choses, nous sommes presque tous nouveaux dans l’effectif donc nous avons mis beaucoup de temps à se connaître et à pouvoir jouer ensemble.
Comment se passent les préparatifs pour la reprise ?
Nous sommes actuellement en Turquie pour la préparation et ça se passe bien. C’est difficile mais bon il faut y passer pour faire une bonne 2ème partie de saison. Nous avons 3 matchs amicaux cette semaine contre des équipes de 1ère division. Cela permet de se remettre tout de suite dans la compétition car le championnat recommence dans 2 semaines.
Vous avez un gros match en mars prochain. En effet, les Écureuils jouent la finale de leur groupe pour les éliminatoires de la Can 2019 face au Togo. Pensez-vous souvent à ce match ?
Impossible de pas y penser… Nous savons tous combien il est important ce match. Nous jouerons notre qualification à domicile, nous n’avons pas droit à l’erreur et forcément nous sommes tous préoccupés par ce match et nous avons hâte d’en découdre.
Comment la préparation se fait chez vous ?
Pour l’instant je me concentre sur la préparation avec mon club, mais j’y pense très souvent à ce match contre le Togo et j’ai hâte d’y être. Nous avons notre destin entre les mains.
Ça se parle entre vous joueurs de l’équipe nationale ?
Bien sûr on se parle beaucoup. Nous avons un groupe où nous discutons souvent mais au delà de ça on s’appelle avec certains gars si besoin pour prendre des nouvelles ou discuter de choses importantes.
Des regrets après la défaite à Banjul ?
Bien sûr car en cas de victoire on aurait peut-être assuré une qualification. Mais bon on ne va pas trop s’y attarder. Maintenant la situation est telle qu’elle est et nous avons notre « finale » à jouer en Mars allons on se prépare tranquillement.
Pour ce match, vous allez le faire sans le capitaine et sans Sessi et Poté. Difficile ?
Quand vous lisez les noms que vous avez cité j’ai pas besoin de vous dire qui sont ces 3 mecs. On joue sans les piliers de l’équipe, mais faites confiance au coach et au groupe qu’il va convoquer pour ce match. Ce groupe dégage quelque chose d’unique et je suis convaincu que malgré que les absents vont nous manquer, nous sommes capables de le faire sans eux et avec le soutien de notre fabuleux public ! Nous jouons à domicile, ce sera un match à part vous le savez !
On annonce par contre l’arrivée de Soukou et de Aguemon. Un soulagement ?
Les mecs qui seront absents sont tellement importants et influents dans le jeu qu’il sera difficile de les remplacer mais Soukou et Aguemon sont des bons joueurs et si le coach leur fait appel c’est qu’ils le méritent et je suis persuadé qu’ils donneront le maximum pour aider l’équipe.
Un appel à lancer
Je demande au public de nous soutenir et de nous pousser à la victoire comme contre l’Algérie. C’est l’affaire d’un pays, d’une nation et nous méritons nous aussi qu’on parle de notre pays l’été prochain en Égypte.
Réalisation : Pérez Lekotan

1 thought on “Football / Éliminatoires Can 2019 : « Nous méritons qu’on parle de notre pays l’été prochain en Égypte » ; Désiré Sègbè Azankpo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *