lun. Août 19th, 2019

Les activités de la journée internationale du sport et de la paix reportées

Le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) et les responsables du Fonds national du développement des activités de jeunesse, sportives et loisirs (Fndajsl), ont tenu un point de presse, ce mercredi 1er mai 2019 au siège de la Maison des Fédérations pour annoncer la célébration conjointe de la journée internationale du sport. Mais aux dernières nouvelles, les activités sont reportées à une date ultérieure.
En effet, compte-tenu de la préoccupante situation qui prévaut dans le pays, et fort des échanges que les responsables du Cnos-Ben ont eu avec la hiérarchie policière, les activités, de ce dimanche 5 mai 2019 sont reportées à une date ultérieure. Ainsi, pour des raisons indépendantes de sa volonté, le Comité national olympique et sportif béninois est dans la triste obligation de reporter sine die, la marche et le dîner de gala.
Pour rappel, c’est le 23 août 2013 que l’Assemblée générale de nations unies, sous l’impulsion du Comité international olympique (Cio) a décidé de proclamer le 06 avril de chaque année, journée internationale du sport au service du développement et de la paix. Cette résolution a fait la fierté du président de l’Assemblée générale de l’ONU, selon qui, les valeurs intrinsèques du sport alimenteront les délibérations sur la définition de l’agenda pour le développement, pour l’après 2015, date butoir de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (ODD).
Dès lors, de 2014 à 2018, cinq éditions de cette journée ont été célébrées à travers le monde. Au Bénin, en dehors des messages radio télévisés du président du Comité national olympique et sportif béninois, aucune manifestation significative n’est notée. C’est donc pour marquer d’une emprunte spéciale cette édition 2019, que le Cnos-Ben et le Fndajsl se sont mis ensembles pour l’organisation de plusieurs activités.
 » Notre pays est en train de vivre une situation un peu particulière. Du fait des élections législatives, ne nous voilons pas la face, la tension est vive sur le plan social et politique « , a reconnu, Julien Minavoa, Président du Cnos-Ben. C’est pour cette raison que le Comité national olympique et sportif béninois a décidé de ne pas passer sous silence la journée du 06 avril.
Cependant, conscients que la célébration juste pour le compte de la journée du 06 avril, n’est pas évident que cela suffît pour ériger dans les cœurs et les esprits des concitoyens, les murs et les remparts contre les débordements pouvant déboucher sur des affrontements inutiles, les responsables ont décidé d’organiser une quinzaine, ensuite à un mois de la célébration du sport au service du développement et de la paix. Cette belle initiative est soutenue par des partenaires comme le Fonds national pour le développement des activités de jeunesse, des sports et des loisirs et la Fondation pour la défense des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *