mer. Mar 20th, 2019

Ligue régionale / 4ème division « Triste et très malheureux, car nous nous étions engagés à changer les choses dans cette passion commune qu’est le football » ; Fadl Kabanigui Naro Assouma, président de Olympique Sport de Parakou 

Il est jeune, très ambitieux et se bat pour y arriver : Fadl Kabanigui Naro Assouma est un passionné de sport et est le président de Olympique Sport de Parakou, un club amateur qui s’est engagé en quatrième division. Administrateur Civil de formation, Fadl Kabanigui Naro Assouma évolue pour le moment dans le privé et dans le secteur agropastoral. Dans cette interview, expose ses ambitions pour le club et revient sur le report du championnat qu’il fustige d’ailleurs.

 

Parlez-nous de votre club Olympique Sport de Parakou 

 

Olympique Sport de Parakou Fc est un jeune club de football qui est basé dans le deuxième arrondissement de Parakou. Né le 30 Mars 2018, nous sommes depuis cette date en plein dans les préparatifs du championnat régional du Borgou-Alibori. C’est dans ce cadre que depuis plusieurs mois, nous jouons des matches amicaux aussi bien à Parakou (09) et hors de Parakou (04). Nos joueurs continuent de travailler car nos ambitions sont grandes.

 

Quelles sont vos ambitions pour ce club ?

 

Cher ami journaliste, nos ambitions à Olympique Sport de Parakou Fc (OSP-FC) sont de trois et classées par importance à court, moyen et long termes. Il s’agit : de la montée de notre club en D3 ; de la participation de l’OSP-FC à des rendez-vous (tournois) dans la sous-région, on y travaille déjà et l’’imposition de la qualité de notre jeu dans les différentes compétitions ici au Benin.

 

Comment va votre club ?

 

Aujourd’hui, il faut reconnaître que nous nous battons pour que nos joueurs ne perdent pas la passion avec les reports incessants du championnat tant attendu. Nous avons même peur que la démotivation gagne les joueurs et le staff technique qui depuis près d’un an prépare ce rendez-vous. Nous, entant que responsable, nous essayons de faire des sorties pour aller jouer afin de garder le cap, car comme vous le savez, depuis plusieurs semaines le tirage au sort est fait et les poules sont connues. A partir de ce moment, plus personnes ne veut affronter l’adversaire. Il faut noter que nos clubs amateurs ne bénéficiant pas de subvention, nous avons dû faire recours à des partenaires. La minorité qui a répondu favorablement se désole du non lancement du championnat. Vous  comprenez que nous risquons de perdre des contrats de partenariat.

 

Que pensez-vous du report du championnat amateurs annoncé ?

 

Très grave… C’est vraiment triste et très malheureux, car nous nous étions engagés à changer les choses dans cette passion commune qu’est le football. Les bases de confiance sont rompues, car après nous avoir mis la pression pour qu’on achète les cahiers de charge et que les tirages au sort aient été fait, la date de démarrage fixée, plus personnes ne nous a dit pourquoi ce énième report. Nous sommes là sans informations. Aux dernières nouvelles, on aurait appris que notre Président de la Ligue Borgou est hors du territoire national. Donc, au Bénin, le sort de tout un secteur peut se retrouver au bon vouloir d’un homme ? Non, pour moi une absence ne doit pas foutre tout en l’air et ça sans communication ou information outre mesures, car c’est d’une organisation dont on parle.

 

Un appel à lancer…

 

Nous gardons cependant la foi qu’avec l’aide du ciel, les choses rentrent dans l’ordre pour le grand bonheur des jeunes joueurs pour que la boule en cuire roule dans le Borgou. A nos joueurs, je dis du courage et bonne chance au Olympiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *