mar. Mai 21st, 2019

Macron n’est pas l’équipementier des Écureuils.

Le Bénin se prépare activement pour prendre part à la phase finale de la Can 2019 qui aura lieu, du 21 juin au 19 juillet 2019, la première de l’histoire à 24 équipes. Si le Gouvernement béninois se bat pour donner les moyens qu’il faut à l’encadrement technique et aux joueurs, il s’échine aussi pour que les Écureuils disposent de matériels et équipements adéquats. C’est pourquoi le maillot que doivent porter Olivier Verdon et ses coéquipiers fait l’objet d’une attention particulière au niveau du Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homéky et du président de la Fédération Béninoise de Football, Mathurin de Chacus.
Mais contrairement à ce qui est ventilé dans la presse qui fait état de ce que la marque  » Macron » aurait été finalement choisie, c’est toute autre information qui se confirme. S’il est vrai que les Écureuils logés dans le groupe F avec le champion en titre, le Cameroun, le Ghana et la Guinée Bissau va porter les griffes  » Macron « , cette marque n’est pas l’équipementier des Écureuils au regard des échos parvenus à notre rédaction. Sans équipementier depuis 2010 après la fin du fameux contrat avec Airness, les Écureuils devront encore jouer cette Can sans un équipementier, un constat qui laisse à désirer.
Avoir un équipementier cela veut dire beaucoup de choses. Un équipementier sportif est une entreprise qui fabrique des articles et équipements de sport (chaussures de sport, vêtements de sport et accessoires divers) qu’il offre gratuitement à un athlète performant ou à une équipe qu’elle soit nationale ou pas et en retour vend son image dans la presse à travers ses canaux de communication : c’est du marketing. L’équipementier, outre le matériel qu’il offre, met également des ressources financières à la disposition de l’équipe ou de l’athlète.
Macron, l’équipementier sportif italien créé en 1971 qui a son siège à Bologne et qui avait habillé le voisin togolais en 2017 lors de la Can au Gabon a sa méthode de travail. En effet, la stratégie de  » Macron  » en Afrique fait que plusieurs intermédiaires travaillent, tout comme la maison mère directement. Mais, dans le cas du Bénin avec  » Macron « , c’est du business. Selon les informations, le Bénin par le biais de la Fédération Béninoise de Football, a déboursé au moins 100.000 Euros pour l’achat du matériel chez la marque  » Macron « . Conclusion,  » Macron  » n’est pas l’équipementier des Écureuils. Attention donc, pas de mélange ni d’amalgame.

4 thoughts on “Macron n’est pas l’équipementier des Écureuils.

  1. Bien curieuse, cette information. Que dit la direction de communication de la FBF à ce sujet?. FSP a affirmé dans son émission courant avril , sur Radio Tokpa que le Bénin a désormais un équipementier et que c’est Macron. Si les négociations avec Macron n’ont pas abouti, c’est plus sage à mon avis qu’on nous le dise tout simplement. Encore que le démenti que je lis ici, n’est pas accompagné de sources. Vivement qu’on nous dise à quoi nous devons nous en tenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *