ven. Juil 19th, 2019

Oswald Homeky : Un homme, une vision, une méthode, le benjamin tout-terrain de Patrice Talon 

Il est ministre du Tourisme, de la culture et des Sports du Bénin depuis, le 27 octobre 2017 avec le départ de Ange N’koé du Gouvernement. Le 12 avril 2016, c’est à lui que le Chef de l’État a confié la gestion du sport béninois. À 37ans, Oswald Homeky symbolise à lui seul l’engagement de Patrice Talon à promouvoir de jeunes Béninois aux postes clés. En 2016, il n’est encore qu’un discret ministre des Sports. Après son portefeuille est élargi à deux départements stratégiques : le Tourisme et la Culture. Originaire du Couffo, dans le sud-ouest du pays, Oswald Homeky, après avoir pris la tête du groupe de presse Fraternité en 2014-2015, doit son ascension fulgurante à sa fidélité au président Patrice Talon. En avril 2015, il a créé le Front pour l’alternance en 2016 (FA 2016), à un moment où l’évocation même d’une candidature de Talon en faisait sourire plus d’un. Il a parcouru le pays pour la défendre, sans crainte des représailles du régime d’alors.

Peu clivant, Oswald Homeky est souvent salué pour son sens de l’efficacité et sa politique du résultat. En décembre, lors de la présentation du budget de son ministère, passé du simple au triple – 58 milliards de F CFA contre 18 milliards en 2018, les députés de tous bords ont salué les performances de son administration, ainsi que nombre de ses réformes, dont certaines doivent être mises en œuvre en 2019.

Près de 48 milliards de F CFA sont ainsi prévus pour la mise en place de pôles touristiques à Allada, Ouidah, Abomey, Porto-Novo et Nikki. Des classes culturelles et sportives doivent être créées pour « renforcer la visibilité de l’identité culturelle et patrimoniale du Bénin » et conforter les liens entre l’école et cinq disciplines : le football, le handball, le basket-ball, les arts martiaux et l’athlétisme.

Depuis janvier, une contribution de 1/1 000 du chiffre d’affaires, hors TVA, est appliquée aux grandes entreprises pour participer au développement du sport. « Ce n’est pas une taxe qui sera collectée par l’État. C’est aux entreprises elles-mêmes de dépenser ce montant au profit d’un club dont elles seraient propriétaires ou sociétaires », explique Oswald Homeky.

Pourtant, certains acteurs du monde sportif ont un avis plus mitigé sur son action. Les déboires du monde du football, dont l’affaire de tricherie sur l’âge des Écureuils cadets pour les éliminatoires de la Can 2019 des moins de 17 ans ou la somnolence des autres disciplines ne plaident pas en faveur du benjamin du gouvernement. Est-ce sa faute ? Toute la politique sportive du pays est à repenser.

Le successeur de Safiou Idrissou Affo lors de sa prise de service a pris l’engagement de veiller à l’amélioration du travail, la valorisation des ressources humaines, la réalisation des infrastructures de proximité et le recrutement surtout la formation des jeunes à l’entreprenariat et surtout des 5700 jeunes volontaires. Le défi lié au renforcement des actions de formation de la jeunesse aussi bien sur la thématique de l’entreprenariat que du civisme et de la vie associative ainsi que la poursuite de la formation des responsables des fédérations sportives sur les principes et procédures de gestion administratives et financières, sont aussi son combat.

Fort de son engagement, Oswald Homéky travaille depuis pour la promotion des activités des centres de formations sportives, l’achèvement des travaux connexes dans le cas de la pose des gazons synthétiques sur les huit stades, la poursuite et l’installation des pelouses synthétiques dans les 77 communes du Bénin, contribuer avec les mairies à la gestion et à l’animation des centres socio-éducatif installés dans les communes respectives.

La figure de la jeunesse au sein du gouvernement Talon, Oswald Homéky est en train de marquer sa génération. Oswald Homeky s’est fait connaitre en politique grâce au groupe « Jeunesse de l’Alliance pour un Bénin Triomphant » (ABT). En 2015, il crée le Mouvement pour l’Alternance 2016, avant de rejoindre le nouveau gouvernement. Depuis sa nomination il ne mène non seulement des actions pour la jeunesse mais aussi dans le milieu du sport et des loisirs.

Ce jeune homme nommé dans le gouvernement de Talon a été certainement choisi en avril 2017pour présider la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports (Confejes) à cause de ses compétences et son engagement pour l’amélioration des conditions de travail des sportifs béninois. La Confejes est une institution intergouvernementale qui pose des actions concrètes au sein de la francophonie pour la promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs.

Au niveau du sport, les actions parlent en sa faveur. Héritier d’une béante crise à la Fédération béninoise de football (Fbf), Oswald Homeky a mis toute son expérience avec la participation du Chef de l’Etat et de tous les acteurs pour en trouver une solution définitive. En témoigne l’élection d’un nouveau Comité exécutif de la Fbf, le 25 août 2018 avec à sa tête, l’opérateur économique Mathurin de Chacus. Dans cette ambiance vivable au sein du football béninois a conduit au recrutement du sélectionneur Français, Michel Dussuyer qui a favorisé la qualification des Ecureuils à la prochaine Coupe d’Afrique des nations (Can) Egypte 2019. Le rêve du jeune ministre et de tout le peuple béninois vient d’être réalisé au soir du dimanche 24 mars 2019. Le Football n’est pas la seule discipline chouchoutée du benjamin tout-terrain de Patrice Talon. Le handball, le basket-ball, les arts martiaux, l’athlétisme, le tennis, la boxe, le karaté, bref toutes les disciplines bénéficient de la même attention de lui. Oswald Homeky : Un homme, une vision, une méthode, le benjamin tout-terrain de Patrice Talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *