mar. Mai 21st, 2019

Retour sur la folle carrière de Khaled Adénon

Khaled Adénon fait partie des cadres de l’équipe nationale du Bénin. Formé dans le prestigieux centre de l’Asec Mimosas en Côte d’Ivoire, Khaled d’origine béninoise est vite devenu international alors qu’il évoluait dans le championnat local de la Cote d’Ivoire. Sous les ordres d’Edmé Codjo, il a connu sa première titularisation lors des Eliminatoires de la Can 2008. Le Défenseur de 33 ans totalise depuis ce moment deux participations à une phase finale coupe d’Afrique des Nations et une troisième en juin prochain. L’homme qui a dû faire face à une lourde sanction à un moment donné de sa carrière est un exemple à suivre pour illustrer ce que c’est que la détermination. Il n’aura pas fait que jouer à la roulette durant sa vie de footballeur. Retour sur la carrière de celui que l’on surnomme à Cotonou, le Maréchal Adénon.
Son arrivée en France !
La carrière de Khaled Adénon est partie très vite. Déjà à 20 ans, il évoluait dans l’équipe première de l’ASEC Mimosas qui jouait la première division ivoirienne. Ses performances, son sens de l’anticipation et assurance ballon aux pieds participe au titre de Champion du club ivoirien deux fois de suite en 2005 et en 2006. Ses prestations seront suivies de près par plusieurs émissaires de clubs européens mais ce sera finalement au Mans qu’il s’engagera. Tout est parti vite lors du mercato estival 2007 et la présence à l’époque de Stéphane Sessegnon à la Pincenardière a contribué à convaincre Khaled. Les débuts ensuite n’ont pas été faciles non plus, puisqu’il a fallu qu’il fasse ses preuves en CFA. Avec l’équipe réserve, il enchaîna de belles prestations et au moment d’intégrer le groupe pro, saison saison 2008-2009, Adénon n’avait joué que 5 matches avec l’équipe première. Par contre avec la réserve du Mans, il joua 9 matchs. Ce fut une saison triste pour le Béninois qui sera prêté dans la foulée à Bastia qui descendait en 3e division française.
Enfin le soleil en 2010…
Lorsqu’il a fait son retour au Mans, Adénon s’est très vite imposé comme un titulaire indiscutable dans le groupe. Au cours de cette saison, Le Mans a frôlé de peu sa montée en première division. Le Maréchal en fin de contrat s’est vu proposer un nouveau contrat de deux ans par le club français. C’était une bonne nouvelle pour la famille du joueur et pour son sélectionneur en équipe nationale qui pourra désormais compter sur un joueur qui a du temps de jeu en club. Quoi que…
La descente aux enfers…
Le 23 aout 2012, Khaled Adenon reçoit une notification de la FIFA qui le suspend pour une durée de un an, de toutes activités liées au football. Il lui est reproché une attitude agressive à l’endroit de l’arbitre du match Bénin-Rwanda. Le joueur né à Abidjan restera sans compétition pendant 12 mois. Après sa suspension, il s’engagera avec le club de National de Vendée Luçon Football. L’objectif pour lui était de retrouver la compétition et de refaire ses armes en attendant de rejoindre un club de l’élite.
Il est revenu plus fort…
Son objectif fut atteint puisque l’année suivante, Amiens est décidé à récupérer son défenseur central venu du Bénin. L’histoire d’amour sera ensuite très belle puisqu’ils arriveront à monter en deuxième division puis en première division. Aujourd’hui Khaled est un joueur incontournable dans le système de Amiens Fc. Adénon a été titulaire tout au long de la saison qui s’achève et a joué un grand rôle dans la performance de son club. Il a beaucoup progressé et a muri avec le temps. Une maturité que le sélectionneur des Ecureuils espère exploiter cet été en Egypte. Michel Dussuyer a toujours construit sa défense autour de son vice capitaine. Dans un groupe où on retrouve des adversaires comme le Ghana et la Cote d’Ivoire, le Bénin aura besoin de toutes ses ressources pour espérer une historique qualification pour les 1/8 de finale. Adénon pourra mener ses coéquipiers vers le haut à l’instar de sa carrière qui a su garder une courbe ascendante malgré la sanction de la FIFA.
Zone contenant les pièces jointes

1 thought on “Retour sur la folle carrière de Khaled Adénon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *